Lancement de la concertation sur la stratégie touristique régionale

J’ai lancé hier matin la phase de consultations de la concertation sur le futur Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs (SRDTL) en présence de Valérie Pécresse, Présidente de Région.

Notre objectif est de préserver le rang de première destination touristique mondiale de Paris-Île-de-France. Aujourd’hui notre destination est victime d’une crise conjoncturelle mais a également des faiblesses structurelles. Le schéma permettra de les identifier et de déterminer comment on y remédie.

Adoption d’un accord de coopération avec le Grand Tunis

J’ai présenté au Conseil Régional un accord de coopération avec le Grand Tunis. Cet accord s’inscrit directement dans la nouvelle stratégie internationale de la Région adoptée en décembre dernier.

Cet accord est le premier signé par la Région avec un territoire tunisien, qui malgré les importants liens humains, économiques et culturels que nous partageons avec la Tunisie, avait été omis par les précédentes mandatures.

Lors de mes échanges avec les Gouverneurs du Grand Tunis, territoire concentrant plus de 23% de la population tunisienne, nous avons identifié différentes thématiques de coopération promouvant les échanges économiques, techniques, universitaires et culturels entre nos régions.

Ce nouvel accord permettra d’orienter vers la Tunisie les expertises franciliennes de nos agences régionales comme de nos entreprises, notamment en matière d’appui à la décentralisation, de développement économique, d’innovation, d’éducation, d’environnement et de transition énergétique, et dans l’aménagement durable et les transports publics.

Adoption du budget 2017 de la Région Île-de-France

Le Conseil Régional a adopté cette semaine son budget 2017 marqué par une forte hausse des investissements qui progressent de près de 18% et une poursuite des économies en fonctionnement.

En deux ans, Valérie Pécresse aura réalisé plus de 253 M€ d’économies représentant plus de 64% du programme annoncé pour la mandature. Après une réduction de ces dépenses de fonctionnement de 5% en 2016, une nouvelle réduction de 3,9% est menée en 2017.

Parallèlement, l’investissement atteint un niveau record de 2 milliards € en forte progression, notamment dans les secteurs les plus prioritaires pour les Franciliens : les transports (+23%), les lycées (+25,8%), le développement économique (+34,8%) et l’environnement (+35,6%).

J’ai pour ma part présenté un budget ambitieux pour l’action internationale et le tourisme marqué lui aussi par une augmentation de 31% du volet investissement et une diminution de 3 M€ du fonctionnement.

Ainsi, les économies dégagées sur le fonctionnement permettent de soutenir directement les acteurs de l’économie sur le terrain.

Notre effort d’investissement progresse de 2 M€ pour atteindre 6 M€ pour le tourisme pour abonder le nouveaux fonds pour le tourisme, autour de trois axes majeurs : modernisation et transition numérique du tourisme, dispositif « Région multilingue », et sécurisation touristique. Ce nouveau fond a été mis en place par la nouvelle politique régionale pour le tourisme adoptée en décembre dernier.

Concernant les affaires internationales, le budget se concentre sur les nouvelles priorités de la politique internationale de la Région : renforcer le rôle international de l’Île-de-France, valoriser les expertises franciliennes et favoriser l’export de nos compétences, tout en assurant une forte capacité d’action en cas d’urgence humanitaire et de soutien à la reconstruction des territoires sinistrés.

Le tourisme chinois en France, enjeu majeur pour la destination

J’ai eu l’occasion de participer au congrès du tourisme chinois qui se tenait à Paris ce vendredi 6 janvier 2017. C’était l’occasion de rappeler, aux côtés de l’ensemble des professionnels du tourisme, l’importance pour la destination « Paris Île-de-France » de renforcer le tourisme en provenance de Chine. Avec une baisse de 20 à 25% en 2016, il était important d’envoyer un message rassurant, notamment en ce qui concerne la sécurité, à destination des professionnels chinois du tourisme, présents nombreux à cet événement.

J’y ai ainsi pu présenter toute l’action de la Région en la matière, dans les transports bien sûr mais également désormais avec des dispositifs dédiés au tourisme, comme les commissariats mobiles, financés par la Région et disposés sur les sites touristiques pour renforcer la présence policière. En 2017, la Région financera également l’équipement en matière de sécurité des sites touristiques. Comme j’ai pu le dire devant l’ensemble des professionnels du tourisme réunis, nous n’avons aucun complexe à faire le maximum pour que le séjour de nos touristes se passent de la meilleure manière possible.

Pour les fêtes de fin d’année, les volontaires du tourisme ont répondu présent !

La fin de l’année 2016 a été l’occasion de suivre sur le terrain le déroulement de notre expérimentation « Les volontaires du tourisme », lancée par Valérie Pécresse, qui vise à donner le meilleur accueil aux touristes grâce à des équipes d’étudiants en tourisme déployés sur les sites touristiques pour renforcer l’accueil pendant les périodes de forte affluence.

Rappelons que c’est également une opportunité pour ces jeunes d’avoir une expérience professionnalisante, en cohérence avec leur cursus, durant laquelle ils sont formés, encadrés et rémunérés. J’ai assisté à une journée de formation organisée par le Comité Régional du Tourisme, avec l’aide des Vedettes de Paris, où j’ai pu constater l’enthousiasme des étudiants mobilisés ainsi que la qualité de la formation accélérée dont ils ont pu bénéficier.

A Montmartre, à Roissy, au Louvre, j’ai eu la possibilité de les croiser et de constater l’utilité de ce dispositif sur le terrain, qui a couvert au total une vingtaine de sites touristiques. L’enthousiasme des « volontaires du tourisme » faisait écho à celui des professionnels, comme peut en témoigner leur très large mobilisation dans le cadre de ce dispositif.

De très nombreux médias se sont intéressés à cette initiative que nous avons lancé et y ont consacré des reportages dans lesquels j’ai eu parfois l’occasion d’expliquer cette expérimentation. Citons notamment :

 

Enfin, voici un reportage qui résume bien l’esprit autant que les modalités du dispositif :

Adoption d’un accord de coopération avec la Wilaya d’Alger

A la suite de l’adoption de sa nouvelle stratégie internationale, le Conseil Régional d’Île-de-France a adopté un accord de coopération avec la Wilaya d’Alger.

Alors que les liens humains, économiques, culturels, universitaires, et techniques entre l’Île-de-France et l’Algérie sont extrêmement forts, aucun accord de coopération n’avait jamais été signé entre notre Région et un territoire de ce pays.

Conformément aux objectifs impulsés par la Présidente de Région, Valérie Pécresse, de privilégier les partenariats offrant d’importantes opportunités en matière de développement et d’attractivité de la Région, Valérie Pécresse, Stéphane Beaudet, Faten Hidri et moi-même nous sommes rendus à Alger en octobre pour négocier cet accord.

Au cours de nos entretiens, nous avons identifié quatre domaines de coopération prioritaires :

  1. L’aménagement urbain, le développement durable et les transports
  2. L’innovation et l’entrepreneuriat
  3. La coopération universitaire
  4. La culture, le patrimoine et le tourisme

Nous construirons sur ces bases notre coopération avec la Wilaya d’Alger qui forme la deuxième agglomération maghrébine, après Casablanca, avec une superficie de 800km², une population de 3 200 000 habitants, et le premier centre urbain, économique et financier algérien.

Cette coopération renforce et diversifie les liens entre nos territoires, facilitant la mobilisation et l’ouverture à l’Algérie des acteurs franciliens. Elle valorise l’expertise régionale et favorise l’accès des entreprises franciliennes, notamment les plus petites, au marché algérien.