Déplacement en Chine

J’ai effectué un déplacement en Chine du 27 au 30 mars, durant lequel je me suis rendu à Pékin, Shanghai et Hanghzou.

Accompagné notamment par le pôle de compétitivité francilien System@tic, ce déplacement a été l’occasion de rencontrer les dirigeants de nombreuses entreprises chinoises dans les domaines du numérique, des “smart cities” et du tourisme. La délégation s’est par exemple entretenue avec des champions locaux devenus des leaders internationaux, comme Baidu ou Ali Baba. Ce déplacement fait le lien avec notre ambition régionale pour l’innovation, qui est au coeur du projet de “Smart Région” voulue par la présidente Valérie Pécresse. Nous continuerons à nous mobiliser pour obtenir l’implantation de centres de R&D mondiaux en Ile-de-France durant les prochaines années ! Mes rencontres avec des entrepreneurs de la French Tech à Pékin et à Shanghai ont aussi été un moment privilégié pour discuter de ces questions d’innovation et de ce que la Région pourrait faire de plus ou de mieux en la matière. Je me réjouis qu’à l’occasion de ce déplacement, les entreprises du pôle de compétitivité System@tic aient pu signer des partenariats avec des entreprises chinoises, notamment au sein du cluster Dream Town à Hanghzou, haut-lieu de l’innovation en Chine.

Dans cette bataille globale de l’attractivité, j’ai présenté l’Ile-de-France à des investisseurs et eu un aperçu de leur perception de la région et de leurs retours d’expérience. La mobilisation de Paris Region Entreprises -notre agence de développement économique présidée par Franck Margain- a été au rendez-vous avec l’appui du bureau local de l’agence basé à Shanghai. Une conférence de presse a notamment permis de diffuser ce message de compétitivité et d’attractivité de notre région, avec le lancement à venir en Chine d’une campagne de communication portée par l’agence.

Les initiatives franco-chinoises en matière d’éducation sont aussi une formidable vitrine pour l’excellence française. L’Ecole Centrale de Pékin, que j’ai visitée, est un fleuron en la matière, avec la reconnaissance mondiale de la grande qualité de l’”ingénieur français”. Sur un autre modèle et dans un tout autre secteur, l’IFM de Shanghai est aussi la démonstration de la force de l’image de marque de la France en matière de mode. Au-delà de la simple francophilie, nous avons là des atouts de compétitivité majeurs sur lesquels il faut continuer à capitaliser.

Naturellement, le volet institutionnel n’a pas manqué. La Région a une coopération historique avec Pékin, conclue en 1987, qui se concentre aujourd’hui sur la lutte contre la pollution de l’air. Lors d’une rencontre avec le vice-maire de la Ville, nous avons pu discuter de notre grande satisfaction à l’égard de notre coopération efficace sur ce chantier, mais aussi de notre capacité à nourrir plus concrètement cette coopération et de l’élargir à d’autres thématiques. J’ai également été reçu par la vice-gouverneure de la province du Zhejiang, l’une des plus prospères et des plus dynamiques de Chine, qui m’a manifesté son souhait d’engager également avec nous une coopération complète, notamment en matière de développement économique, d’innovation, de culture et de tourisme.

Le sujet du tourisme a d’ailleurs été l’une des raisons d’être de ce déplacement. A Pékin comme à Shanghai, mes discussions avec les tour-operators comme la presse spécialisée ont visé à faire revenir les touristes chinois. J’ai pu constater que la question de la sécurité au quotidien, c’est-à-dire de la lutte contre la petite délinquance qui cible les touristes, restait un sujet majeur. Les initiatives prises par la Région ont été saluées et ont permis d’envoyer un message de confiance et d’accueil à tous les professionnels du tourisme présents. Il faudra poursuivre nos efforts sur ce sujet, à la fois en matière de mesures concrètes mais également de communication pour rassurer notamment les touristes asiatiques.

J’ai été touché par l’accueil des autorités locales chinoises et de l’ensemble de nos interlocuteurs chinois : je les en remercie vivement.

Un grand merci aux services de la Région, à ceux de l’ambassade de France en Chine, à Business France, à Atout France, à Paris Region Entreprises, au pôle de compétitivité System@atic qui m’a accompagné et à tous ceux qui se sont mobilisés pour la réussite de ce déplacement.

Et naturellement, j’ai désormais un compte wechat : othmannasrou !

Lancement de SPRINT : le réseau d’incubateurs francophones franciliens et africains

Avec Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, nous avons lancé SPRINT : Startup Paris Region INTernational, le premier réseau d’incubateurs francophones.

 

Opéré en partenariat avec Impact Network – Inco, cet incubateur entend promouvoir l’entrepreneuriat social et l’innovation verte dans les zones de coopérations de la Région afin d’accompagner l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs sur le continent africain.

Ainsi, le réseau Sprint regroupe 6 incubateurs dans 6 villes du Maghreb et d’Afrique : Abidjan, Antananarivo, Alger, Casablanca, Dakar et Tunis. 200 startups seront accompagnées, permettant la création de 700 emplois durables, la formation de 900 jeunes à l’entreprenariat « social & green tech » et la sensibilisation de plus de 2400 jeunes aux nouvelles technologies.

 

SPRINT, par sa dimension internationale et grâce à l’expertise d’Inco renforcera la mobilité géographique des entrepreneurs, entre l’Île-de-France et les territoires membres. Enfin, nous remettrons chaque année le Prix SPRINT qui récompensera la startup la plus innovante socialement et/ou durablement issue de chacun des incubateurs.

 

C’est cela notre conception d’un véritable codéveloppement, concret, au bénéfice du développement économique des territoires partenaires, par l’entrepreneuriat. C’est aussi notre intérêt bien compris. Cette initiative illustre la nouvelle stratégie internationale que nous avons mise en place à la Région.

Promotion de l’Île-de-France et rencontre de fintechs à Londres

Je me suis rendu à Londres quelques jours avant l’activation du processus de négociation du Brexit par Theresa May afin de promouvoir l’attractivité de notre territoire, en partenariat avec Paris Region Entreprises, l’agence de développement économique de la Région.

Au cœur de notre stratégie en matière d’attractivité, dont les premières actions ont déjà permis d’augmenter de 15% les investissements étrangers en Île-de-France, ce déplacement s’inscrivait dans la continuité de la visite de Valérie Pécresse, Présidente de Région, à l’écosystème londonien en février.

J’ai ainsi rencontré plusieurs acteurs des fintechs , ainsi que des dirigeants de banques, auprès desquels j’ai présenté les atouts de notre territoire. Ces échanges m’ont également permis de rassurer mes interlocuteurs sur l’accompagnement qui leur sera offert en choisissant Paris et l’Île-de-France pour se relocaliser. L’initiative Choose Paris Region que la Région a lancée en mettant autour d’une même table l’Etat, la Ville de Paris, Business France ou encore la CCI afin d’offrir un guichet unique pour la réalisation de toutes les formalités, en lien avec l’AMF et l’APCR jusqu’à la recherche des locaux et le recrutement du personnel.

Cette démarche s’inscrit dans l’intérêt commun des Franciliens, de l’économie française et européenne, comme des acteurs britanniques. En effet, la sortie de l’Union Européenne va conduire de nombreuses entreprises anglaises à devoir se réimplanter afin de pouvoir continuer à offrir leurs services à travers l’Union Européenne. Notre approche entend promouvoir nos intérêts auprès de ces acteurs qui apporteront emploi, richesse, et innovation aux territoires qu’ils choisiront. Paris et l’Île-de-France sont ainsi en compétition avec d’autres métropoles européennes, c’est pourquoi le renforcement de l’attractivité et la sensibilisation des acteurs concernés est une priorité pour notre majorité.

J’ai également assuré la promotion de notre territoire en intervenant dans différents médias.

J’ai notamment échangé avec Newsweek :

« We believe that London will still be a strong financial center, and we are not here to replace London, but, after Brexit, some activities in the financial sector might have to step foot in contiental Europe, and in that specific case we went them to come to Paris. We have good standard of living, an intense cultural life, a great transportation network. We have everything in Paris. I’m not sure that many European cities except maybe London can say the same thing. »

Retrouvez également mon interview sur LBC :

 

Enfin, de nombreux médias ont également suivi ce déplacement :

« Othman Nasrou, Vice-President of the Paris Region in charge of international affairs and tourism, is visiting London on Moday and Tuesday to meet a selection of finance and fintech companies. Nasrou will pitch the companies on the attraction of Paris as a location for finance frims post-Brexit »

Business Insider

« Vice President of the Paris Region Othman Nasrou arrived in London today as part of France’s attempt to encourage British fintech businesses that may be affected by Brexit to move to the capital. »

Forbes

«  Mr Nasrou will present all the opportunities and assets, the offerings, and the reasons to choose the Paris Region as a new EU home base after Brexit. »

Belfast Telegraph

« Delegates from Paris back in London to woo City’s leading digital frims to France after Brexit »

This is Money

Lancement de la concertation sur la stratégie touristique régionale

J’ai lancé hier matin la phase de consultations de la concertation sur le futur Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs (SRDTL) en présence de Valérie Pécresse, Présidente de Région.

Notre objectif est de préserver le rang de première destination touristique mondiale de Paris-Île-de-France. Aujourd’hui notre destination est victime d’une crise conjoncturelle mais a également des faiblesses structurelles. Le schéma permettra de les identifier et de déterminer comment on y remédie.

Adoption d’un accord de coopération avec le Grand Tunis

J’ai présenté au Conseil Régional un accord de coopération avec le Grand Tunis. Cet accord s’inscrit directement dans la nouvelle stratégie internationale de la Région adoptée en décembre dernier.

Cet accord est le premier signé par la Région avec un territoire tunisien, qui malgré les importants liens humains, économiques et culturels que nous partageons avec la Tunisie, avait été omis par les précédentes mandatures.

Lors de mes échanges avec les Gouverneurs du Grand Tunis, territoire concentrant plus de 23% de la population tunisienne, nous avons identifié différentes thématiques de coopération promouvant les échanges économiques, techniques, universitaires et culturels entre nos régions.

Ce nouvel accord permettra d’orienter vers la Tunisie les expertises franciliennes de nos agences régionales comme de nos entreprises, notamment en matière d’appui à la décentralisation, de développement économique, d’innovation, d’éducation, d’environnement et de transition énergétique, et dans l’aménagement durable et les transports publics.

Adoption du budget 2017 de la Région Île-de-France

Le Conseil Régional a adopté cette semaine son budget 2017 marqué par une forte hausse des investissements qui progressent de près de 18% et une poursuite des économies en fonctionnement.

En deux ans, Valérie Pécresse aura réalisé plus de 253 M€ d’économies représentant plus de 64% du programme annoncé pour la mandature. Après une réduction de ces dépenses de fonctionnement de 5% en 2016, une nouvelle réduction de 3,9% est menée en 2017.

Parallèlement, l’investissement atteint un niveau record de 2 milliards € en forte progression, notamment dans les secteurs les plus prioritaires pour les Franciliens : les transports (+23%), les lycées (+25,8%), le développement économique (+34,8%) et l’environnement (+35,6%).

J’ai pour ma part présenté un budget ambitieux pour l’action internationale et le tourisme marqué lui aussi par une augmentation de 31% du volet investissement et une diminution de 3 M€ du fonctionnement.

Ainsi, les économies dégagées sur le fonctionnement permettent de soutenir directement les acteurs de l’économie sur le terrain.

Notre effort d’investissement progresse de 2 M€ pour atteindre 6 M€ pour le tourisme pour abonder le nouveaux fonds pour le tourisme, autour de trois axes majeurs : modernisation et transition numérique du tourisme, dispositif « Région multilingue », et sécurisation touristique. Ce nouveau fond a été mis en place par la nouvelle politique régionale pour le tourisme adoptée en décembre dernier.

Concernant les affaires internationales, le budget se concentre sur les nouvelles priorités de la politique internationale de la Région : renforcer le rôle international de l’Île-de-France, valoriser les expertises franciliennes et favoriser l’export de nos compétences, tout en assurant une forte capacité d’action en cas d’urgence humanitaire et de soutien à la reconstruction des territoires sinistrés.

Le tourisme chinois en France, enjeu majeur pour la destination

J’ai eu l’occasion de participer au congrès du tourisme chinois qui se tenait à Paris ce vendredi 6 janvier 2017. C’était l’occasion de rappeler, aux côtés de l’ensemble des professionnels du tourisme, l’importance pour la destination « Paris Île-de-France » de renforcer le tourisme en provenance de Chine. Avec une baisse de 20 à 25% en 2016, il était important d’envoyer un message rassurant, notamment en ce qui concerne la sécurité, à destination des professionnels chinois du tourisme, présents nombreux à cet événement.

J’y ai ainsi pu présenter toute l’action de la Région en la matière, dans les transports bien sûr mais également désormais avec des dispositifs dédiés au tourisme, comme les commissariats mobiles, financés par la Région et disposés sur les sites touristiques pour renforcer la présence policière. En 2017, la Région financera également l’équipement en matière de sécurité des sites touristiques. Comme j’ai pu le dire devant l’ensemble des professionnels du tourisme réunis, nous n’avons aucun complexe à faire le maximum pour que le séjour de nos touristes se passent de la meilleure manière possible.